mardi 24 octobre 2017

CES RÊVES QU'ON PIÉTINE


CES RÊVES QU'ON PIÉTINE

Troisième tentation RL.
Première lecture enfin plutôt convaincante et satisfaisante.
Et pourtant, c'était loin d'être gagné. La thématique n'était pas très engageante. Seconde guerre mondiale, Magda Goebbels, une histoire de lettres....

Et en fait, dès les premières pages, j'ai été embarquée dans cette tragédie glaçante qui a marqué notre Histoire, baignée de folie meurtrière, de souffrance et de misère humaines. Complètement captivée par le terrible sort de ces survivants de l'enfer des camps, m'attachant incroyablement à chaque personnage. Totalement subjuguée par le destin fascinant et perturbant de l'ambitieuse Magda Goebbels, la femme la plus puissante du IIIè Reich, terrée au moment du récit dans le Führerbunker avec ses 6 enfants qu'elle préférera tuer avant de se suicider avec son mari, convaincue que "le monde qui va venir après le Führer et le national-socialisme ne vaut plus la peine qu'on y vive".

Sébastien SPITZER


CES RÊVES QU'ON PIÉTINE

vendredi 20 octobre 2017

UN FUNAMBULE SUR LE SABLE


UN FUNAMBULE SUR LE SABLE

... ou l'histoire de Stradi, un garçon né avec un violon dans la tête. L'auteur, Gilles Marchand, nous offre ici un conte moderne sur la thématique de la différence et la difficulté de s'intégrer dans un monde qui ne la comprend pas et la rejette.

Deuxième curiosité RL suscitée par des avis très enthousiastes (libraires, blogueurs, chroniqueurs...). Le postulat de départ ne me branchait pas vraiment - le délire du violon dans la tête, j'y adhérais moyennement -  mais bon, un roman présenté partout comme valant vraiment le détour, ça se contourne difficilement, je n'ai donc pas résisté longtemps.

Las ! Deuxième petite déception RL.

Gilles MARCHAND


UN FUNAMBULE SUR LE SABLE

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...